Accueil Actualités L’ONU lance une initiative mondiale pour protéger les événements sportifs de haut...

L’ONU lance une initiative mondiale pour protéger les événements sportifs de haut niveau contre le terrorisme

27
0
Des supporters regardant un match de football dans le stade de Wembley en Angleterre.

Les Nations Unies ont lancé lundi, à New York, un programme mondial sur la sécurité des grands événements sportifs et la promotion du sport et de ses valeurs comme outil de prévention de l’extrémisme violent.

Lors de l’événement, le chef du Bureau des Nations unies pour la lutte contre le terrorisme (UNOCT), Vladimir Voronkov, a déclaré que « le sport incite les gens à essayer d’être meilleurs, d’aller plus haut et d’aller plus loin ».

Pour M. Voronkov, « il n’est pas surprenant que les terroristes veuillent détruire tout ce que le sport représente ».

Il n’est pas surprenant que les terroristes veuillent détruire tout ce que le sport représente – Vladimir Voronkov

Selon lui, le sport « promeut la tolérance et l’égalité des sexes et renforce les communautés, crée de la résilience et utilise les instincts naturels de compétition de manière harmonieuse ».

Pour toutes ces raisons, le Secrétaire général adjoint estime que la communauté internationale a « l’obligation morale de protéger le sport et de le promouvoir comme un moyen puissant de lutter contre le terrorisme et de prévenir l’extrémisme violent ».

« En effet, le sport unit et guérit », a, pour sa part, déclaré lors de la réunion Miguel Moratinos, le Haut-Représentant de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC).

« C’est aussi un langage universel que les fans et les joueurs comprennent tous. Alors, tirons tous parti du plein potentiel du sport, avec la jeunesse dans son cœur, en tant que moteur de la paix et du changement social », a -t-il dit.

Attaques répétées

Au cours des dernières décennies, les Jeux olympiques de Munich en Allemagne en 1972, les Jeux olympiques d’Atlanta aux États-Unis en 1996 et les marathons du Sri Lanka en 2008 et de Boston en 2013 ont été attaqués.

Selon l’ONU, ces attaques « sont particulièrement odieuses, car le sport a historiquement joué un rôle important dans la diffusion de valeurs positives entre les civilisations et les cultures, en particulier pour les jeunes ».

L’objectif du nouveau programme est de développer des politiques et des pratiques innovantes, de renforcer la coopération internationale, de stimuler les partenariats public-privé et les nouvelles approches en matière de sécurité.

Dans les mois à venir, la campagne Dites NON au terrorisme sera lancée, avec des athlètes et des organisations de la société civile.

Le lancement du programme est suivi d’une réunion internationale de deux jours. L’événement réunit pour la première fois des experts des États membres, des organisations internationales et régionales, des fédérations sportives et des représentants du secteur privé. Une deuxième réunion sur ce thème est prévue pour le mois d’avril.

À la fin des événements, un ensemble de lignes directrices devrait être créé pour aider les États membres à organiser des événements sportifs. Parallèlement,l’UNOCT, développe un réseau numérique mondial de points de contact qui aideront à l’échange d’informations et de bonnes pratiques.

Photo : ONU/Manuel Elias
Vladimir Voronkov, Secrétaire général adjoint et chef du Bureau du contre-terrorisme de l’ONU, s’adresse au Conseil de sécurité (photo d’archives).

Initiative conjointe

Le nouveau programme est une initiative conjointe de l’UNOCT, de l’Institut interrégional de recherche sur la criminalité des Nations unies (UNICRI), de l’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC), et du Centre international de sécurité sportive.

Le Qatar, hôte de la Coupe du monde de la FIFA 2022, est un des principaux partisans de cette initiative, aux côtés de la Chine et de la Corée du Sud.

Nous travaillons main dans la main avec nos alliés et partenaires dans le monde entier pour échanger les meilleures pratiques – Hassan al-Thawadi, Secrétaire général du comité préparatoire de la Coupe du monde

Doha et l’UNOCT ont signé l’année dernière un accord visant à établir le premier centre mondial d’étude des racines comportementales de l’extrémisme violent propice au terrorisme.

Le Qatar prend des mesures au niveau local et mondial pour assurer la sécurité lors du «premier méga-événement sportif de la région », selon Hassan al-Thawadi, le Secrétaire général du comité préparatoire de la Coupe du monde de football.

« Nous travaillons main dans la main avec nos alliés et partenaires dans le monde entier pour échanger les meilleures pratiques, partager les informations et le personnel, et pour aider à maintenir la sécurité du Qatar avant et pendant l’année 2022 », a déclaré Hassan al-Thawadi dans un message vidéo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici